Pastèques carrées - Ferme du Vinage - Roncq Lille métropole.

- Si, à la fin du XIXe siècle, le peintre Cézanne donnait des formes géométriques à ses pommes, pêches et poires, les Japonais n’ont pas hésité à sauter le pas en se lançant dans les pastèques cubiques. Dans un pays où l’espace est compté, les agriculteurs ont eu l’idée de faire pousser leurs volumineux fruits dans des conditionnements en verre. Sans aucune manipulation génétique, les pastèques se développent en épousant la forme du contenant. Le gain de place obtenu favorise un meilleur stockage des fruits et facilite leur transport ; les pastèques carrées ne roulent pas et se rangent plus facilement dans le réfrigérateur. Revers de la médaille, et non des moindres, leur goût s’éloigne désormais de la pastèque classique pour évoquer davantage celui du concombre sucré.

- À la ferme du Vinage, si Géraldine n’envisage pas encore de cultiver des pastèques, le potager de la libre cueillette recèle quant à lui d’insoupçonnables trésors comme le chou-fleur violet, le topinambour ou la tomate poivron (Ondine cornue), des variétés anciennes et oubliées aujourd’hui redécouvertes. Cependant, avec seulement deux hectares de cultures maraîchères, Géraldine préfère jouer la carte de la proximité et laisser agir la Nature en privilégiant le goût sur la forme. Tomates, melons, courges musquées de Provence conserveront donc leurs rondeurs pour la plus grande joie des cueilleurs.