Recherche

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à nos infos :

Partagez cet article :

La nouvelle étable de la ferme du Vinage
-  « Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ». Cette phrase extraite de l’œuvre de Saint Exupéry pourrait s’appliquer à la famille Couvreur qui, depuis neuf générations, élève des cochons et des vaches laitières sur la commune de Roncq. Le lancement de la semaine du développement durable, programmé du 1 au 7 avril 2011, est l’occasion pour la ferme du Vinage de témoigner de son engagement au quotidien. Charpente et ossature en bois - Intérieur de la nouvelle étable - Ferme du Vinage à Roncq - Lille métropole
- Dans la construction de la nouvelle étable, le choix de matériaux écologiques concourt à diminuer l’impact sur l’environnement. L’ossature et le bardage en claire-voie sont réalisés en matériau renouvelable : le bois provient de forêts européennes répondant à une démarche de gestion durable. Les tapis en caoutchouc recyclable évitent quant à eux l’achat et le transport de paille. La ventilation naturelle et l’électricité en basse consommation ont été privilégiées dès la conception. Thomas Leplat, architecte paysagiste, est également intervenu pour intégrer le bâtiment dans le paysage. Arbres et arbustes plantés appartiennent à des essences locales comme le tilleul ou le charme. Rideau participant à la ventilation de l'étable - Intérieur de la nouvelle étable - Ferme du Vinage à Roncq - Lille métropole
-  Le volet social prend par ailleurs une place importante dans le projet. La nouvelle étable allège le travail de David, le vacher, grâce à l’installation d’un raclage automatique des bouses et d’une traite libre des vaches. De même, les tapis en caoutchouc éliminent le paillage manuel. Ces nouvelles pratiques d’élevage améliorent sans aucun doute les conditions de vie des veaux et vaches et participent à leur bien-être. Le bâtiment agricole a également été pensé d’une façon pédagogique : un hall d’accueil permet au public d’observer la traite, les vaches et les veaux à la nurserie. Cette organisation contribue à expliquer le métier d’éleveur tout en favorisant les relations entre agriculteurs et citadins. Cornadis et mangeoire pour les vaches - Intérieur de la nouvelle étable - Ferme du Vinage - Lille métropole
- Si la famille Couvreur a réussi à acquérir son autonomie en transformant le lait en fromages, l’exploitation agricole est toutefois fragilisée dans son développement. Première victime de la pression urbaine, la ferme du Vinage doit faire face à la rareté des terres agricoles et à leur coût prohibitif. L’alimentation des vaches produite sur l’exploitation n’est plus suffisante à nourrir le cheptel et il est devenu nécessaire de se fournir sur les marchés extérieurs. La construction de la nouvelle étable devrait néanmoins dynamiser la ferme du Vinage et accroître son autonomie. La nouvelle étable n’a de sens que parce qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une agriculture à taille humaine, respectueuse de la Nature et de son environnement… une agriculture familiale, généreuse et nourricière !