Autres brèves

Recherche

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à nos infos :

Partagez cet article :

Les cochons de la ferme du Vinage sont nourris avec des céréales et du petit lait

- Avec le début des grosses chaleurs, les vaches broutent l’herbe des pâtures et recherchent l’ombre des arbres. Malgré cette atmosphère paisible, la ferme du Vinage profitera de cette période estivale pour entreprendre d’importants travaux et moderniser l’exploitation agricole. À cette occasion, la famille Couvreur a choisi d’arrêter momentanément l’engraissement de porcs charcutiers. Les derniers animaux arrivés à maturité ont été conduits à l’abattoir d’Hazebrouck et leur viande transformée en saucisses, pâtés et autres cochonnailles… Michel prendra donc le temps de nettoyer les installations, de réparer les serrures et de rénover les abreuvoirs et les mangeoires.

Les cochons de la ferme du Vinage se reposent sur des litières en lin biodégradable
- Pour autant, l’activité continue : la viande de porc proviendra de la ferme Peucelle, installée à Wambrechies. La famille Peucelle possède un élevage “naisseur-engraisseur” qui fournit déjà la ferme du Vinage en porcelets destinés à l’engraissement. Céréales cultivées sur l’exploitation et litières de paille sont autant d’atouts pour obtenir de beaux cochons à la chair savoureuse. Depuis longtemps, des relations privilégiées unissent les deux familles d’agriculteurs.

Saucisses, saucissons, lards et autres cochonnailles ravissent les papilles des gourmets
- Toutefois, la famille Couvreur compte bien rouvrir la porcherie à la fin des travaux d’aménagement de la nouvelle étable. Le bâtiment d’élevage ainsi embelli accueillera seulement une vingtaine de bêtes. Après avoir été sevrés, les porcelets nourris avec des céréales seront engraissés pendant six mois sur une litière en lin biodégradable. La taille réduite de l’élevage permettra à Michel d’apporter davantage de soins et d’attention aux animaux. Petit voire confidentiel en comparaison des porcheries américaines (10 000 truies), cet élevage à taille humaine sera également apprécié des consommateurs en quête de qualité. Ainsi choyés, les cochons deviendront dodus avec le temps ; leur viande goûteuse garnira uniquement l’étal du magasin de la ferme du Vinage.