Recherche

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à nos infos :

Partagez cet article :

Le logotype de la ferme du Vinage
- Après deux ans de procédure, le Conseil d’État a délibéré : la dénomination "fromage fermier” conserve la définition établie le 30 décembre 1988. Désormais, un fromage est désigné comme fermier si et seulement si : « le fromage est fabriqué selon les techniques traditionnelles par un producteur agricole ne traitant que les laits de sa propre exploitation sur le lieu même de celle-ci ». La phrase ajoutée lors du décret de 2007 vient d’être supprimée « Cependant, lorsqu’un système d’identification des produits est mis en place, l’affinage des fromages fermiers peut être réalisé en dehors de l’exploitation agricole ». Celle-ci devait permettre aux filières AOC importantes de commercialiser à grande échelle des fromages sous cette appellation. Des groupements de fromagers Corses, Basques et Provençaux ainsi que des associations de consommateurs estimaient que cette nouvelle définition pouvait induire les consommateurs en erreur. L’association Casgiu Casanu, principale instigatrice de la “fronde”, s’est donc mobilisée pour imposer une définition stricte et défendre ainsi le statut fermier face aux “industriels”.

- Précisément, les fromages de la ferme du Vinage sont fabriqués uniquement avec le lait du troupeau de ses vaches. Chaque jour avec le lait de la traite du matin et du soir, Thérèse Marie confectionne des fromages à pâte pressée ou molle, à croûte fleurie ou lavée. Notre agricultrice fromagère privilégie la diversité sur la quantité. Les fromages sont affinés dans le silence des caves  ; plusieurs semaines seront nécessaires pour qu’ils atteignent leur maturité. À la ferme du Vinage, les fromages peuvent sans crainte se prévaloir de la dénomination fermière. Il est vrai que, chez les Couvreur, on est fermier depuis neuf générations.

Voir en ligne Pour obtenir plus d’information sur la modification du décret