Recherche

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à nos infos :

Votez et partagez cet article :

  • 0 vote
Accueil du site / Au rythme des saisons / Devenir parrain d’une vache / Clara, Anne et Félix rencontrent Blanchette, Flopette et Noiraude

- C’est à 16 h 30 le samedi 24 avril que la famille Couvreur avait donné rendez-vous aux parrains de Blanchette, Flopette et Noiraude. Le soleil était également de la fête. Pour accueillir Clara, Anne et Félix, Thérèse Marie et Michel avaient ceint Blanchette et Noiraude d’un ruban rouge et Flopette d’un ruban jaune. Les parrains purent ainsi plus facilement identifier leur animal parmi les soixante vaches du troupeau qui, à cette heure de la journée, étaient rassemblées dans l’étable.

Se faire photographier avec sa vache

- Même si l’opération exige quelques précautions, nos jeunes parrains purent rencontrer, approcher et cajoler leur animal. David le vacher guida Clara et Félix auprès de Blanchette (d’un caractère docile, elle peut néanmoins impressionner avec ses 750 kg). Quelque peu intimidés par sa taille, les enfants se familiarisaient rapidement avec leur vache et participaient bien volontiers à une séance photo. Polo, le taureau de la ferme du Vinage profita de la situation pour investir le cadre.
Après les caresses et les photographies, les parrains étaient conviés à visiter la ferme du Vinage : étable, poulailler, porcherie, nursery et fromagerie… Ils obtinrent également des réponses à leurs questions sur les pratiques d’élevage.

Traire sa vache

- Comme l’avait promis Thérèse Marie, les parrains eurent ensuite la possibilité de descendre dans la fosse pour traire leur vache. Malgré l’étroitesse de l’endroit, Clara aidée de Thérèse Marie nettoya avec une lingette les pis de Blanchette et, toujours avec la complicité de l’agricultrice, plaça les gobelets trayeurs sur chaque trayon de l’animal. La manipulation n’est pas facile à réaliser et exige une certaine dextérité… mais Clara réussit avec brio sa première collecte de lait.

- Au terme de la journée, Thérèse Marie remit à chaque parrain un petit cadeau : un litre de lait cru entier… un lait d’autant plus précieux qu’il provenait entre autres de Blanchette, Flopette et Noiraude.

ps:

Les photographies de cette page : © tous droits réservés