Recherche

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à nos infos :

Votez et partagez cet article :

  • 3 votes
Accueil du site / Au rythme des saisons / Devenir parrain d’une vache / La traite automatisée
 conjugue le bien-être animal à la qualité du lait

« Animals produce more and better meat and higher-quality food products if they’re treated well » * déclare le docteur Temple Grandin, professeur de sciences animales à la Colorado State University et experte reconnue mondialement pour ses travaux sur le bien-être animal. Confort et santé deviennent désormais des conditions primordiales pour produire en quantité un lait de qualité. Un animal stressé peut refuser de donner son lait. Une vache malade ou blessée doit ingérer des médicaments pour guérir. Son lait est alors considéré comme impropre à la consommation. En choisissant la traite automatisée, la famille Couvreur privilégie la qualité du lait favorisant ainsi l’hygiène et le bien-être animal. L’éleveur élimine bien évidemment l’astreinte des traites du matin et du soir.

Les gobelets trayeurs de l'automate reproduisent la succion naturelle du veau à la ferme du Vinage

Préserver des sensations naturelles

- Grâce à ses gobelets trayeurs, l’automate reproduit la succion naturelle du veau. Avant l’opération, les mamelles sont soigneusement nettoyées et une caméra optique couplée à deux lasers guide avec précision et douceur les gobelets stérilisés sur les trayons. Les premiers jets éliminés, le lait est ensuite analysé avant d’être stocké dans un tank réfrigéré. Hygiène, efficacité et sécurité caractérisent l’automate de traite. Chaque vache se rend librement à la traite automatisée et libère son lait à toute heure de la journée ou de la nuit. Aucune contrainte. La majorité des animaux recourt régulièrement à la traite surtout en début de lactation, jusqu’à 3 à 4 fois par jour. Les exploitations agricoles disposant d’un tel matériel constatent une amélioration de leur production de lait.

 À la ferme du Vinage, la majorité des animaux recourt régulièrement à la traite surtout en début de lactation, jusqu'à 3 à 4 fois par jour.

Séduire pour convaincre

- Certaines vaches rechignent parfois à se laisser traire ; Michel et David doivent alors se montrer persuasifs et encourager les retardataires à rallier la traite automatisée. Ils disposent également de quelques subterfuges : l’automate distribue pendant la traite des céréales appétissantes dont toute vache raffole. Toutefois, afin de dissuader les plus gourmandes, un bracelet électronique placé autour du cou de l’animal transmet des informations à un ordinateur sur la quantité de nourriture à fournir. L’équilibre nutritionnel du cheptel est ainsi préservé. Autre arme de séduction mise en œuvre par l’éleveur et son vacher : une brosse automatique installée sur le parcours stimule l’activité sanguine et débarrasse l’animal des parasites.

La nouvelle étable de la ferme du Vinage

Une étable tout confort

- Cette attention particulière apportée au troupeau participe à l’excellence fromagère développée depuis plus de trente ans à la ferme du Vinage. Un animal en bonne santé donnera toujours un lait de qualité. Aussi la famille Couvreur n’a-t-elle pas lésiné sur le bien-être de ses vaches : traite automatisée, logette individuelle, matelas en caoutchouc avec amortis, brosse automatique et ventilation de l’étable selon la saison… Avec tous ces équipements de confort, les guides hôteliers attribueraient bien volontiers quatre étoiles à la nouvelle étable de la ferme du Vinage.

ps:

* « Les animaux produisent davantage de viande de qualité et des meilleurs produits s’ils sont bien traités. » Extrait une conférence donnée à la Louisiana State University, le 26 janvier 2011.

** Les photographies signées Deleval© sont issues du site web Delaval France - La ferme du Vinage fait confiance pour son matériel de traite automatique à l’entreprise Delaval®